Le Dessin Disney, vous avez toujours rêvé de connaitre les secrets de réussite des studios d’animations Disney ?

Les animateurs de ces célèbres studios se sont succédés pendant des décennies (depuis le début des années 30 jusqu’à aujourd’hui) car ils ont créé, innové en inventant de nombreuses techniques de production et porter l’art de l’animation traditionnel à la main à son sommet (le dessin disney). 

Qui est Walt Stanchfield, l’auteur ?

Walt Steinfield a travaillé depuis les années 50 dans ces studios et a perpétué son savoir faire avec des master class où il enseignait aux étudiant « le dessin disney » en améliorant son propre dessin.

Drawn to Life: 20 Golden Years of Disney Master Classes: Volume 1: The Walt Stanchfield Lectures

 

WaltStanchfieldPortrait

Portrait de l’auteur Walt Stanchfield

Ce livre est une synthèse de son enseignement du dessin disney et des 20 années de masterclass.

A travers 6 chapitres (basiques,la gestuelle, l’observation, l’analyse, la créativité, la réflection), il nous montre comment s’améliorer pour rendre son dessin plus communicatif, expressif, lisible etc. 

L’auteur se focalise sur l’observation par l’étude d’après nature et comment se concentrer sur l’essentiel.

 

« Quand vous animez quelqu’un en train de marcher, vous animez quelqu’un en train de marcher. »

 

Débutez avec des formes simples.

Une première partie évoque les basiques du dessin disney d’animation qui se veut le plus épuré et le plus efficace possible pour travailler efficacement et rapidement. Il aborde les notions d’anatomies basiques essentielles pour que le dessin de personnage même cartoonesque soit crédible.

 

Anatomie Perso Cartoon

Même un personnage cartoon a besoin de notion d’anatomie.

 

La notion de poids (weight) est fondamental dans l’animation car elle permet l’illusion du mouvement. L’étirement et la compression (squash and stretch) sont aussi très important parce que cela permet d’exagérer et d’amplifier les poses d’un personnage (dans le cartoon mais aussi dans le réaliste en moins prononcé).

 

Squash and strech

Un exemple de poses prenant en compte la notion de Squash and stretch et de poids.(weight)

Squatch and stretch Personnage réaliste

Voici l’exemple du squash and stretch appliqué à un personnage plus réaliste, l’effet est moins visible mais l’intention est la même, accentuer les poses extrêmes.

Squash and stretch locomotive

Voici l’illustration du squash and stretch avec un object mécanique.

 

 

On pourra aussi se servir des formes basiques avant de complexifier avec des détails…

 

Membres personnage

Voici un récapitulatif des membres du corps humain simplifié, tête, cou, bras, torse, hanche, jambe, pied et main.

Dessin mains pas à pas

Voici comment s’en sortir avec les mains !

gestuelle cube

C’est toujours bon de simplifier les formes pour mettre le personnage en action.

 

Trouvez la bonne pose.

Walt développe la gestuelle pour trouver la bonne pose correspondant au clé du dessin disney d’animation ( le reste, ce sont des intervalles).

 

 « Il faut éviter les détails le plus possible et aller à l’essentiel. »

 

Trouver cette pose demande :

  • une part d’acting, ( jouer la pose dans sa tête )
  • de sensibilité, ( percevoir l’intention d’un pose, qu’est ce que communique la pose )
  • d’observations du réel ( l’importance du croquis d’après nature ),
  • d’exagération ( pour mieux faire passer le message, il est préférable de caricaturer, d’amplifier les expressions, les poses ).
  • Il est important de faire attention à la lecture de la silhouette ( la silhouette elle seule doit suffire à faire comprendre la pose )

 

ainsi que la composition de l’image ( même si on ne porte pas attention au cadrage pendant un séance de pose, la composition de l’image dans un plan de film doit être en accord avec la pose d’un personnage donc l’ensemble devient finalement plus expressif ). Un autre aspect important est la gestion des angles dans un dessin car cela change radicalement la vision et la signification de la pose.

 

Gestion des angles dessin disney

Ce dessin illustre la différence entre une gestion plus poussée des angles. Du côté gauche, le dessin communique « oh, j’ai mal aux dents.. » tandis qu’à droite, le personnage semble en pleine pensée.

Dessin disney Silhouettes

Un exemple de silhouette très expressive et lisible, on comprend la pose parfaitement.

 

Comment améliorer son dessin grâce à des astuces simples et efficaces ?

Par exemple, on évite les lignes parallèles et les lignes qui convergent parce que cela crée des formes plates sans reliefs avec une mauvaise lisibilité dans la profondeur. Au contraire, les lignes séparées crée de la profondeur à votre dessin.

 

Lignes parallèles

Un exemple de dessin à gauche, les lignes de l’avant bras et du bras arrière se rejoignent. Dans le dessin de droite, les lignes ne convergent plus, les formes se détachent entre elles et sont plus lisibles.

 

 

 

Faire un bon dessin Disney.

Dans l’absolue pour faire un bon dessin disney, il faut évaluer,

  • la taille,
  • la pose,
  • la perspective du personnage ( les raccourcis, les diminution de taille, les lignes de surface, les lignes que s’entrecroisent et s’enchevêtrent ),
  • l’anatomie,
  • les étirements,
  • les compressions,
  • les angles

et tout cela en même temps! On comprend alors que cela demande un grande expérience et énormément de pratique.

Il essaye d’extraire l’essentiel dans une pose et quelles en sont les parties les plus fondamentales. Par exemple, il analyze les pieds et les mains et en déduit qu’ils sont les éléments les plus importants pour comprendre une pose ( bien qu’on ait l’habitude de dessiner le torse en premier et comme élément le plus important dans la création du personnage)

 

Dessin disney Personnages sans pieds et mains

des personnages en pose avec côte à côte avec et sans les membres.

 

Experimentez

Même si l’on prend trop de « libertés », on peut faire des expérimentations « à la picasso » mais cela ne produira rien d’efficace pour l’animation. 

Il faut toujours se fier à la première impression laissé par notre cerveau droit et laissé le cerveau gauche (les détails, les boutons, les plis, la resemblance des traits du visage) au second plan. Prenons l’exemple d’un match de tennis, lors d’un échange, le dessinateur n’a pas le temps d’observer le joueur dans ses détails donc il se fie au court instantané qu’il s’est figé dans la tête.

 

 

« Dessinez des idées pas des choses, des actions pas des poses, des gestuelles pas des planches anatomiques »

 

 

Bien que tout ces conseils soit dans le cadre du dessin d’animation image par image qui se veut 

  • le plus simple et épuré ( pour permettre à tous les artistes qui travaillent sur un film d’avoir le même rendu.)
  • le plus expressif et lisible possible ( pour communiquer à l’audience)

Par ailleurs, ils sont aussi très utiles à l’apprentissage du dessin basique car on se focalise sur les aspects essentiels en développant son coup d’oeil.

La deuxième partie se trouve içi.

 

Lionel Caruana

J'ai crée ce blog dessinvivant pour partager la passion du dessin en progressant régulièrement pas à pas, chacun à son rythme.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Comment: